Escapade sur l'île bleue de Porquerolles

Aujourd'hui je vous emmène avec moi à la découverte d'un endroit magique et merveilleux, à quelques kilomètres de mon cher Luberon. Il m'a suffit de prendre la voiture et rouler sur les routes de Rians et Saint Maximin-la-Sainte-Baume pour me sentir déjà dépaysée. Nous sommes parties à l'heure du soleil couchant, ce qui nous a permis d'admirer les dégradés de couleurs derrière les montagnes et les jeux de lumière sur les amandiers en fleurs, un tableau incroyable. Moi qui suis de nature contemplative, j'ai l'impression que depuis les confinements, un rien attire mon attention, tout me rend sensible, tout fait chavirer mon coeur, et dès que je quitte mon paysage quotidien, j'ai ce sentiment d'être en voyage très loin, en ressentant presque les mêmes sensations que lorsqu'on s'envole à des kilomètres de chez soi.


Je suis partie avec 3 amies, nous nous connaissons depuis le début du lycée, donc depuis 10 ans ! Et oui, ça nous rajeunit pas cette histoire 😎 Après nos études et avec nos différents parcours, la vie nous a amenées à vivre dans des villes séparées, donc il faut créer les moments où nous pouvons nous retrouver et vivre des aventures toutes ensemble ! Nous sommes parties à Agadir toutes les 4 en novembre 2019, c'était l'époque où je ne tenais plus ce blog (sorry), donc, il est fort probable que je fasse un article avec beaucoup de retard pour en parler et montrer les quelques photos prises à cette époque !


Bref, revenons-en à notre jolie île :D Nous avons choisi Porquerolles pour la mer, la tranquillité à cette période (n'y allez pas en plein été, vraiment) dans l'espoir d'avoir quelques fleurs, et sentir le parfum du jeune printemps. Nous n'avons pas dormi sur l'île même, mais à Hyères dans un joli Airbnb, pour partir tôt le lendemain grâce à la navette.

Nous étions vraiment très heureuses de pouvoir profiter de week-end ensoleillé entres filles, car rien n'était moins sur, entre une météo capricieuse et un potentiel confinement ou durcissement des mesures... Nous l'avons fait !




Nous avons loué des vélos une fois arrivées sur l'île, pour pouvoir en parcourir une grande partie et profiter un maximum ! Avec le couvre feu, nous étions obligées de partir avant 18h. Mais l'île est si grande !! Même à vélo et en plusieurs heures, nous n'avons pas pu tout voir. Je n'étais pas chargée de notre itinéraire, donc je ne saurais pas vous dire les noms des plages que nous avons visitées ha ha, mais clairement, toute l'île ressemble à un paradis.

L'eau était incroyable(ment froide), le bleu si pétant, et ces grandes plages désertiques, nous avions l'impression d'être en Corse, ou en Guadeloupe. Nous n'avons vu personne, avec cette impression d'être presque seules au monde, seulement accompagnées d'un Mistral vivace. La première plage où nous nous sommes arrêtées était une porte ouverte sur un tableau magnifique, j'y étais déjà venue avec ma mère, mon frère et mes soeurs il y a quelques années, mais je n'avais plus souvenir d'un endroit aussi parfait.




Après une longue promenade vallonée et quelques courbatures plus tard (j'avais oublié à quel point ça monte et ça descend Porquerolles !!) nous nous sommes arrêtées pour pique-niquer sur une très jolie plage à l'abri du vent, les pieds dans l'eau. De l'autre côté de cette plage, nous sommes allées faire quelques photos devant le fort, les cheveux en bataille mais les coeurs lumineux, heureuses d'être ici, loin de tout ! Pendant le repas, je me suis surprise à admirer au loin un couple avec leur tout petit bébé, apprenant à faire ses premiers pas sur la plage, le papa qui jouait avec lui en le soulevant dès qu'une vague arrivait, mes habitudes de photographe de famille criaient fort au fond de moi, j'avais tellement envie de les rejoindre et immortaliser ces moments si précieux !



Deuxième pause sous ces grands arbres, pour faire quelques photos de nous, un polaroid raté, souffler entre les montées (mais la suite de la promenade valait vraiment le coup, dans la partie très boisée de l'île toute en descente où nous avons roulé à toute vitesse, freins lâchés, adrénaline activée). Nous sommes ensuite allée voir le phare, quelque peu décevant, pour repartir tout de suite vers le coeur de Porquerolles, et finir la promenade avant de prendre le bateau. C'est à cet instant que nous sommes tombées sur LA PLAGE, mon coup de coeur absolu de la journée, un bijou de beauté caché dans un écrin de verdure. La couleur de l'eau réjouit encore tout mon être quand j'y pense !


(ma photo préférée du jour)



Je suis restée un moment ici, toute seule, comme ça arrive souvent lorsque je pars en groupe, pour profiter d'un moment de contemplation, de ces vagues poussées par un vent vif, cette transparence et les dégradés de couleurs, les mouettes qui s'amusaient dans l'air, les montagnes et leurs reliefs au loin, cette odeur si particulière de la mer, et ce ciel bleu en harmonie avec l'eau.




Après une soirée devant The Voice à manger des pop-corn beaucoup trop sucrés (et oui, le couvre feu ça empêche de faire des folies, il est loin le temps de notre jeunesse insouciante où notre seul problème était de trouver un taxi pour aller en boite 😎) le lendemain sous les conseils de notre hôte nous avons fait la promenade sur le sentier du littoral à Hyères, avec un vent encore plus fort que la veille !! Ce genre de vent qui t'empêche même de respirer tellement il veut s'engouffrer partout 😆 Une promenade un peu moins tranquille que sur Porquerolles mais qui en valait tout de même le détour ! Je suis revenue ressourcée de ce week-end et je remercie encore une fois mes amies pour ces jolis instants que nous avons partagés un fois de plus ❤️