Posts à l'affiche

Ascension de la Sainte Victoire


Bonjour à tous !


Après la découverte du Colorado Provençal, je vous emmène avec moi jusqu'en haut de la Sainte Victoire ! Accrochez-vous, car ce n'est pas de tout repos ;)


Le massif de la Sainte-Victoire s'étend sur 18 kilomètres de long et sur 5 kilomètres de large, avec un point culminant appelé le "Pic des Mouches" (1 011 m). Avec ma bande d'amis nous avions prévu, comme beaucoup de randonneurs, de nous rendre jusqu'à la Croix de Provence, située à 946 m d'altitude, qui est visible d' Aix en Provence. Cela nous permettait ainsi de passer devant la chapelle (Notre Dame de la Victoire) et un prieuré du XVII siècle en cours de restauration.

Nous avons commencé notre randonnée en partant du Barrage de Bimont, qui était incroyablement vide ce jour là. Personnellement, et avec ma petite soeur que vous pouvez voir sur les photos (la belle gosse là), nous avions déjà fait cette randonnée plusieurs fois avec notre Papa, lorsque nous étions plus jeunes. Nous en gardons un bon souvenir, malgré la longueur de la marche et l'ascension douloureuse pour nos cuisses !


Cela faisait un moment pour moi que je n'y étais pas retournée, donc autant vous dire que mes souvenirs n'étaient pas clairs pour savoir quel chemin emprunter. Nous nous étions renseignés (vite fait..) avant de partir, mais une fois sur le terrain, impossible de savoir quelle direction prendre. Je savais que nous pouvions atteindre le sommet de différentes façons, seulement je refusais de prendre les chemins trop difficiles, qui ressemblent plus à de l'escalade qu'à de la marche ! Plus ou moins rassurée par mes amis qui me confirment qu'ils connaissent la route, je les suis et nous commençons à avancer tout en suivant les marques de couleurs sur les arbres.


Mais avant de commencer la marche, bien sur, pause pique-nique :p


C'est après avoir suivi un petit chemin en forêt pendant quelques minutes que j'ai réalisé que ce n'était pas du tout la route que nous empruntions avec mon père à l'époque. En voyant la Sainte Victoire juste en face de nous, je me suis dit "Huum... ce n'est pas normal dis donc !". Dans mes souvenirs, nous étions sur une route toute droite, une montée assez raide, limite goudronnée, avec la végétation de chaque côté du chemin. J'avais souvenir que cette route était longue, et que nous faisions des pauses assez régulières. Dans mes souvenirs d'enfance, avec mes soeurs nous profitions de ces pauses pour jouer dans les bois, faire des cabanes, jouer aux animaux de la forêt. Hors à ce moment là, il n'y avait rien de tout ça ! Seulement une végétation qui disparaissait petit à petit, une route jonchée de petits cailloux pointus, une vue dégagée sur la droite, beaucoup de roche, et surtout la montagne juste en face.


Plus nous avancions, plus nous nous rapprochions de la montagne et ses parois rocheuses. Plus nous avancions, plus je voyais que le chemin allait s'arrêter quelque part au pied de la montagne.

Et j'avais bien raison ! Après une marche assez raide, nous arrivions au bout du sentier. En fait, nous étions arrivés par un des côtés de la Ste Victoire, ce qui nécessitait alors de presque escalader cette façade pour retrouver le chemin qui amenait au sommet. Bon étant une peureuse de l'escalade, et craignant de tomber avec mon appareil photo sur les rochers pointus, je l'ai rangé pour mieux m'accrocher et commencer l'ascension. Ce n'était pas vraiment de l'escalade à proprement parlé, mais il fallait enjamber des gros cailloux formant un escalier naturel pour arriver tout en haut. Je vous laisse imaginer mon état lorsque nous sommes enfin arrivés sur une surface plate :D



Arrivés ici, nous avions le sommet sur notre gauche, et sur la droite nous pouvions voir le Barrage de Bimont complètement sec. Vu d'ici, il nous semblait que la Croix de Provence n'était pas si loin. En vérité, je crois qu'il nous restait bien 1h30 de marche. Après une petite pause, nous étions repartis, et cette fois nous savions que nous étions sur un chemin plus "classique", car nous étions entourés d'autres randonneurs !


Après avoir fait des recherches, il s'avère que nous n'avons pas emprunté le "bon" chemin, du moins celui que je connaissais avec mon père, en regardant une carte je comprends mieux ce que nous avons fait :


(Photo : Les amis de la Ste Victoire)


Nous sommes bien partis du Barrage de Bimont, mais nous n'avons pas vu l'entrée du sentier "Imoucha", qui est sur la gauche du barrage. Donc à priori nous avons du faire un détour en passant par le tracé jaune, que vous pouvez voir sur la carte, car cela correspond bien au type de chemin que nous avons suivi tant bien que mal ! Puis nous avons rattrapé les autres sentiers pour monter jusqu'à la Croix.


En voyant la mine défaite de ceux qui descendaient en nous disant "bon courage, vous n'y êtes pas encore hahaha!", nous redoutions un peu de la suite de l'aventure ! Mais ensemble, soudés, nous étions plus motivés que jamais ;)

J'avoue que l'ascension n'est pas des plus simples. Ça monte, c'est raide, c'est rocailleux, il fait vide chaud, il n'y a pas d'ombre, et personnellement j'étais à la traine car mes amis étaient plus rapides que moi ! Mais d'un autre côté, la vue est tellement belle, on ressent l'air frais sur tout son corps, ça sent bon, on prend de la hauteur et du recul sur tout, ça nous permet de faire le point et se recentrer. J'aime la marche pour ça, pour le silence, pour prendre le temps d'écouter et trier ses propres pensées. C'est une sorte de méditation que j'aime beaucoup.


Après de longues minutes de marche intensive, nous avions dépassé le prieuré qui était inaccessible, ce qui m'a un peu déçue car dans mes souvenirs, c'était un très bel endroit avec un point de vue magnifique. Nous avons longé les ruines d'un ancien mur, puis nous sommes enfin arrivés à la Croix, et en récompense de tous nos efforts, un paysage magnifique à perte de vue, une sérénité particulière, un calme rythmé par nos corps essoufflés.

Pour le retour, nous ne sommes pas repartis par le même sentier, qui aurait été un peu plus risqué en descente ! Nous avons suivi le sentier Imoucha, et là tous mes souvenirs d'enfance sont revenus à moi, avec mes soeurs et mon père. En effet, c'est un chemin bien plus accessible et je comprends pourquoi je n'avais pas eu de soucis pour arriver à la Croix à l'époque ! La nuit commençait à tomber doucement, nous étions fatigués mais heureux, contents d'avoir réussi à atteindre le sommet tous ensemble ! Le chemin du retour a été très agréable, un peu moins excitant que l'aller (en plus d'avoir la tête penchée pour voir où l'on marche et ne pas glisser sur les cailloux), mais moins épuisant physiquement. Après ces longues heures de marche, c'était un réel soulagement mêlé à un sentiment de satisfaction que nous ressentions à ce moment là !


Vivement de nouvelles aventures et découvertes avec cette belle bande de petits loups <3

#Promenade #reportage #personnel #saintevictoire #photographie

Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-moi
  • Facebook Basic Square
  • Facebook Basic Black

© 2020 - Maxine Decker - Photographe de portrait et mariages - Vaucluse - contact@maxinedecker.com - 0681841608 - Tous droits réservés