Posts à l'affiche

Entrez dans les coulisses d'un projet EXTRAORDINAIRE ! Partie 2



Hello mes lecteurs ! Voici la suite du premier article que vous pouvez retrouver ici si vous ne l'avez pas lu ! Cette fois-ci on parle de la mise en place de l'exposition et de la somme de travail que ça représente !



  • Les recherches de lieux et la plus belle des surprises



Avec mon dossier tout beau, j’ai commencé à démarcher des lieux qui pourraient accepter mon projet d’exposition. Pour coller avec le thème des photos, je rêvais d’un lieu noble qui viendrait mettre en valeur mes cadres, un lieu avec du cachet, une histoire, un charme exceptionnel pour ces femmes exceptionnelles. Et dans ma région ce n’est pas ce qui manque avec les vieux bâtiments qui sont gérés maintenant par les communes pour perdurer dans la modernité. J’ai alors commencé à me renseigner, à postuler sans trop oser, mais forcément c’était sans succès. Je n’avais jamais de réponse, et je commençais à déprimer d’avoir fait ce projet « pour rien », si aucun lieu ne voulait l’exposer.


Mais un jour de marché, j’étais alors avec mon chéri, et il se trouve que le marché se tient juste sur la place du château de la Tour d’Aigues. Sur un coup de tête ou un coup de folie, il m’a proposé d’aller frapper à leur porte pour leur parler de mon projet, car c’est fréquent que ce lieu magnifique, classé monument historique, accueille des expositions. Nous avons alors eu un premier contact avec un certain monsieur de l’office de tourisme, une personne adorable et formidable, mais qui ne s’occupait pas du château en lui-même. Il nous a donc invité à monter pour rencontrer les responsables à l’étage, et c’est ce que nous avons fait, avec un peu d’appréhension pour ma part, car au final nous y sommes vraiment allés au culot et je n’avais rien préparé pour présenter mon projet ! Aucune photo, aucun dossier sous la main, même pas des petites phrases répétées pour être au top… c’était du freestyle complet !




Nous avons été reçus par une jeune femme, assez intimidante au prime abord pour moi qui suis sensible au charme des personnes que je rencontre, autant vous dire que je perdais mes mots, que je m’en voulais de ne pas avoir été plus préparée que ça à ce premier rendez-vous improvisé, mais finalement j’ai repris mes esprits et arrêté de marmonner pour parler de vive voix de ces photos qui me tenaient tant à coeur. Elle m’a alors demandé de lui envoyer un dossier avant une date limite, et que celui-ci passerait devant un comité afin d’être validé, ou pas.


Après plusieurs semaines d’attente sans nouvelle, ou je perdais espoir à nouveau, elle m’a appelé un matin pour me dire qu’ils avaient validé mon dossier et qu’elle voulait me voir au plus vite pour parler de tous les détails. 15 minutes après j’étais au rendez-vous avec Jason, et nous avons rencontré l’autre personne qui allait s’occuper de mon exposition. C’était assez impressionnant de les voir avec mon dossier sur leur table, avec des notes partout, leur agenda etc…


la salle où j'allais exposer :)


Ils m’ont alors proposé une mise à disposition d’une salle du Château pour une semaine complète (!!) et plusieurs salles pour le soir du vernissage, dont la fameuse avec la scène, les cuisines, le piano… j’allais pouvoir faire quelque chose de fou pour cette soirée ! Nous avons fixé les dates, et à partir de là, j’avais UN MOIS pile pour tout organiser !!!! Cela a mis un gros coup de pression pour faire avancer les choses, mais maintenant que j’avais un lieu et une date, je n’avais plus peur d’investir ni mon temps, mon énergie et mes économies pour créer cet évènement de rêve (enfin, mes proches connaissent vraiment mes doutes et mes appréhensions donc cela n’a pas été aussi facile d’enlever mes freins :p)


la réception des tirages !!





  • Le mois le plus intense de mon année 2017


A partir du jour où j’avais la date du vernissage, c’est à dire le 25 novembre, j’avais pile un mois pour tout préparer. Mais préparer quoi me direz-vous ? Au final c’était juste une exposition, pas de quoi en faire toute une histoire, il suffisait d’accrocher les tableaux et puis c’est tout. HAHA grosse erreur mes amis !! Ce n’était pas JUSTE une exposition, mais un vrai vrai évènement avec une organisation à part entière, à peu près 400 détails à penser, et la moindre chose à faire était compliquée. Par exemple, il fallait trouver 30 cadres correspondant à la taille des photos, et les commander dans les temps. J’ai réussi à en trouver sur internet, mais évidemment 2 sont arrivés cassés. J’ai voulu les recommander, mais ils étaient en rupture de stock (surement à cause de moi haha), donc j’ai cherché pour faire des vitres sur mesure. Mais après au moment d’encadrer les photos, celles-ci étaient 1cm trop grandes par rapport au cadre… Donc il a fallu couper les 30 photos…Dit comme ça ce n’est rien, mais chaque détail venait se superposer et faire une montagne de chose à régler.



Au niveau de l’aide du château, nous avions un double des clés (le BONHEUR), mais la personne que nous avions rencontrée pour le projet est par la suite partie en vacances 3 semaines, donc nous avons tout fait par nous-même, c’est à dire les affiches, les invitations, accrocher les cadres (il nous a fallu une soirée entière, seuls dans le château la nuit, avec le père de mon chéri, qui heureusement était là, pour clouer les planches en bois à la bonne distance, bonne hauteur, avec les bonnes mesures, et avec du matériel qui nous appartenait), gérer la communication de l’évènement, que ce soit en allant tracter sur les marchés, créer les évènements Facebook ou autre, déposer les flyers dans les commerces… Nous sommes même allés donner

en main propre une invitation au maire de la Tour d’Aigues :)



Mais avant de faire tout cela, il a fallu créer ces supports de communication ! Et pour ça, heureusement que Jason est un graphiste de talent, car il a vraiment tout fait tout en respectant mes envies et mon univers. C’était vraiment génial de travailler avec lui, le voir aussi productif et créatif, investi dans le projet avec toute la bonne volonté que je lui connais, et cela a vraiment renforcé nos liens. Il m’a aidée à voir plus grand, à dépasser mes propres limites et débloquer mes freins, il m’a poussée à croire en mon potentiel et à la puissance du projet. C’est surtout grâce à lui que le vernissage a pris autant d’ampleur. C’est lui qui a aussi créé la vidéo d’ambiance qui a été projetée sur le mur d’une des salles, et qui a vraiment rendu la soirée magique. Mais pour ça aussi, il a fallu toute une logistique afin que les choses se déroulent parfaitement :)


Le travail de Jason a retrouver sur son Instagram @JasonPellenGRAPHISME



Il fallait également s’occuper du buffet, nous avons donc fait appel à un traiteur que nous connaissions personnellement, une personne de talent que je nomme Yoann Rigaud, et qui nous a aidé à confectionner un buffet digne de grand chef à base de velouté de potimarron dans des verrines et des petits toasts végétariens de 3 sortes. Pour le vin, nous avions un partenariat avec Marrenon, nous avons pu alors avoir des bouteilles de Cuvée M, juste délicieux. Ma famille avait aussi mis la main à la pâte pour proposer quelques jolis brochettes végétariennes en plus, et des gâteaux. Cela a l’air si simple dit comme ça, mais il fallait penser à tout ! À l’idée du menu, puis aux courses pour la matière première, à la décoration, aux nappes, les verres de vin, les serviettes… chaque détail avait son importance, et c’est ce qui a fait l’ensemble harmonieux de la soirée.



préparation pour les verrines !

Nos bougies fait main à la menuiserie Pellen !

Pour les animations, je voulais quelque chose de magique. Dans la salle de réception, il y’avait un piano qu’on ne pouvait pas bouger. Au lieu d’en faire un problème, Jason a suggéré qu’on l’utilise durant la soirée. Nous sommes donc partis à la recherche d’un ou une pianiste ! Par des amis d’amis, j’ai été amenée à rencontrer Hélène Formosa, une pianiste professionnelle de la région, et petit clin d’oeil de la Vie, c’est elle qui avait installé ce piano il y’a 30 ans au Château. Après une matinée de test, je suis tombée sous le charme de son talent, et nous avons donc décidé qu’elle serait la fameuse pianiste de la soirée ! Elle était ravie, je l’étais aussi, il fallait faire accorder le piano mais sinon tout était parfait. En plus de cela, elle allait faire venir une chanteuse lyrique pour rendre cette soirée encore plus spectaculaire.


De mon côté, je voulais aussi proposer des animations de danse. Deux de mes modèles font parties d’une troupe de danse du nom de Terpsichore, c’est donc tout naturellement qu’elles m’ont proposé de les contacter afin d’organiser ça en échange d’une prestation photo. Ces danseuses étaient exactement le genre de personne que je recherchais, en plein dans le thème du féminin sacré, cela allait donc parfaitement avec mes photos. Après de nombreux échanges pour définir quel type de chorégraphies elles allaient effectuer, nous avons organisé leurs différents passages avec ceux de la pianiste, puis le moment où j’allais faire mon discours, l’ouverture du buffet, les dédicaces des livres…


  • La folle aventure pour le livre du projet


En parlant de ce livre !! Ca a été toute une histoire, et encore une fois, heureusement que Jason a travaillé avec moi. Nous avons tout d’abord cherché un éditeur en auto-édition comme je l’avais fait pour mon roman Osmose, mais je ne pouvais pas passer par la même plateforme car pour le livre que je voulais faire, les frais de fabrication étant trop élevés. J’ai donc trouvé BoD, apparemment une maison d’édition sérieuse, réputée, et dont les frais de création n’étaient pas trop élevés. L’avantage de s’inscrire sur cette plateforme en ligne était de pouvoir commander les livres, fabriqués à la demande, et ce sur de nombreux sites comme la Fnac ou Amazon. Bien sur, comme pour toute maison d’édition, je touchais à peu près 4% sur le prix final…mais au moins je n’avançais pas de frais importants sortis de ma petite poche en commandant plusieurs exemplaires d’un coup sans certitude d’achat par la suite… Ça c’était dans le monde merveilleux de la théorie :)


Je n’ai eu que des problème avec BoD. Il n’y a aucune possibilité de laisser un avis sur leur service donc je vais le faire ici. Tout d’abord, heureusement que Jason a bossé avec moi parce que pour comprendre leur « mode d’emploi » pour créer un fichier, il fallait avoir un bac + 300, et aucun service client pour nous aider à propos de ça. Que des mauvais contacts, où tu as l’impression d’être quelqu’un de totalement chiant avec tes questions. Nous avons terminé la création du fichier pour le livre le 23 octobre, et nous avons passé la commande pour un exemplaire, avant d’en commander 50 pour le jour J, histoire de vérifier la qualité. Ils nous ont assurés par téléphone que nous recevrons cet exemplaire le 06 novembre, et que si nous commandions les 50 le jour-même, ils arriveraient le 20, soit 5 jours avant mon vernissage. Nous avons alors attendu, puis attendu, et encore attendu… sans aucun suivi de commande ni nouvelles de l’avancée du livre.


Finalement, après de nombreux appels téléphoniques pour me plaindre, le premier exemplaire est arrivé le 15, donc beaucoup trop tard pour commander les 50 !! Et ce n’est pas tout, en plus d’un temps de création super long, la qualité était vraiment POURRIE. Je n’ai pas d’autres mots, il y avait des erreurs d’impressions, des traces d’imprimante, les photos étaient ternes, sans vie, bref, une grosse grosse déception pour moi. De plus, ils proposaient un format ebook également, et quand j’ai commandé un exemplaire pour voir ce que ça allait donner, les pages étaient toutes mélangées, les photos dans le désordre, les textes coupés, vraiment un rendu aberrant, surtout quand tu travailles avec un graphiste pro qui passe des heures sur la mise en page millimètre par millimètre.



Exemple des horreurs les plus flagrantes...


J’ai donc du rompre mon contrat avec eux, puisqu’ils avaient l’exclusivité d’édition et d’impression, ce qui m’a alors engendré des frais vu que j’arrêtais avant terme. En soi, une bonne grosse déception avec BoD qui par la suite a fait plein d’erreur et m’ont prélevée 3 fois de suite « par erreur ». Donc ami-es photographes, ou ami-es écrivain-es, je ne recommande pas DU TOUT ce prestataire :).


Ce que nous avons fait par la suite, a été de chercher un imprimeur et commander en grande quantité pour le jour J, sachant qu’il restait un peu moins de 10 jours et que le fichier devait être modifié pour correspondre aux nouvelles normes d’impression. Nous avons travaillé avec InPrint à Marseille, qui nous a fourni 100 exemplaires en une semaine chrono, avec une belle qualité et un service vraiment génial. Très pro pour le coup, et efficaces, ils ont sauvé ma soirée. Alors certes ce n’était pas la belle couverture rigide de BoD, et j’ai du avancer les frais en commandant tous ces exemplaires (ce qui était une belle prise de risque), mais je n’avais vraiment plus de choix, et je ne le regrette pas.



Imaginez le soulagement que j’ai ressenti quand les cartons de livre sont arrivés au bon moment :)) ! Je pense qu’on s’en souviendra….



Voila nous arrivons à la fin de ce deuxième article, la suite sera à découvrir dans le tout dernier où j'expliquerai le déroulé du jour J, c'est à dire le soir du Vernissage et ce qui a suivi après cette soirée de FOU !! :)




Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-moi
  • Facebook Basic Square
  • Facebook Basic Black

© 2020 - Maxine Decker - Photographe de portrait et mariages - Vaucluse - contact@maxinedecker.com - 0681841608 - Tous droits réservés