Posts à l'affiche

3 conseils pour débuter en photographie





Bonjour à tous !


Après ces quelques jours de repos, je reviens avec un article de blog pour vous parler des débuts en photographie et vous donner des conseils pour évoluer et prendre du plaisir dans cette activité ! J'aborde le sujet d'un point de vue "passion", passe-temps, je ne vais pas parler des débuts en tant que photographe professionnel. Bonne lecture :)



  • Se débarrasser rapidement du mode Auto


Le premier conseil que je peux donner, c'est de se familiariser au plus possible avec son appareil. Je sais que cela peut-être un peu déroutant d'avoir un boitier dans les mains pour la première fois, avec tous ces boutons, toutes les fonctionnalités possibles, il y'a de quoi se perdre ! C'est pourquoi bon nombre d'entre nous commençons par prendre des photos avec le mode Auto. C'est normal, c'est une machine intelligente, elle va calculer exactement les bons réglages pour la photo parfaite...La vérité c'est que rester en mode Auto est le meilleur moyen pour rater la plupart de ses clichés. Certes, cette fonctionnalité offre un confort certain où pour le coup nous n'avons qu'à cadrer et appuyer sur un bouton. Mais malgré l'intelligence de cette petite boite, ça arrive fréquemment qu'elle ne fasse pas les bons choix, et fasse une mauvaise mise au point, choisisse une mauvaise ouverture, etc.

Pour se familiariser avec son appareil, il n'y a pas de secret, c'est de pratiquer le plus possible, en favorisant des contextes où tu n'auras aucune pression, où tu as ton appareil en main juste pour toi, pour tester et apprendre. En ce qui me concerne, je n'ai jamais fait d'études en photographie, je n'ai pas fait d'école, je me suis vraiment formée seule. Bien sur j'ai lu des livres, j'ai regardé un nombre incroyable de tuto sur Youtube, j'ai lu beaucoup de blog pour apprendre, mais c'est surtout de pratiquer qui m'a fait évoluer. Je testais mon appareil dans les soirées entre amis, à chaque fois que j'allais me promener, je l'amenais dans les réunions de famille, au lycée...Il me suivait partout et la vie était un entrainement permanent.


Tu peux commencer la photographie avec le petit compact numérique de la famille, personnellement j'ai commencé comme ça, en piquant l'appareil de mes parents et en faisant mes expériences. C'était bien la preuve que le matériel ne fait pas tout, car à l'époque je faisais parfois des bonnes photos avec un compact Sony !


Mais si tu commences la photographie et que tu t'es offert un reflex numérique, il y'a quelques réglages importants à maîtriser en mode manuel, c'est à dire l'ouverture de ton objectif, la vitesse d'obturation, les isos, et la mise au point. Tu as aussi la possibilité de choisir le mode Vitesse (TV) ou Ouverture (AV) (sur un appareil Canon). Ces modes te permettent de choisir un réglage, et l'appareil fait le reste. Le mode ouverture était mon chouchou avant que je passe en mode tout manuel. Pour un petit cours très très vite, l'ouverture c'est le réglage qui te permet de choisir à quel point tu laisses la lumière entrer dans ton objectif, et régler la profondeur de champ. Donc plus ton ouverture est grande (exemple : f1.4), plus tu auras de lumière et la mise au point sera faite sur un point très précis avec beaucoup de flou derrière (bokeh). La vitesse de ton obturateur c'est le temps que ton boitier va mettre pour enregistrer la lumière de la photo (pour résumer !) Les isos, c'est la sensibilité de ton appareil à la lumière ambiante, si tu es dehors en plein soleil tu vas rester dans des isos bas (exemple 100), si tu photographies la nuit ou en intérieur avec peu de luminosité tu vas monter dans les isos (exemple 1600), tout en ayant conscience que plus tu montes, plus tu vas générer du bruit sur tes photos (des petits points de pixels qui peuvent finir par gâcher le cliché).


En choisissant le mode manuel, tu choisis une plus grande liberté d'expression et te donnes plus de chance de trouver ton propre style.


(ici par exemple la mise au point est faite sur le visage de Carla et tout le reste est dans le flou, pour mettre la personne en valeur)

  • Gérer la frustration du débutant ​

Lorsqu'on commence à se lancer dans la photographie, en général on a plein d'envie, plein d'idées, mais les moyens et la technique nous manquent pour réaliser tout ce qu'on voudrait faire. Ce manque d'expérience peut vite nous pousser à bout et nous décevoir dans ce processus de création. Combien de fois j'avais une idée en tête et impossible de la matérialiser sur une photo ?


C'est normal, il faut accepter que l'on y arrivera pas du premier coup, qu'on va évoluer et apprendre, que notre oeil va se forger, qu'on sera plus apte à régler notre appareil dans toutes les situations, et qu'on aura appris plein d'astuces. On fera des mauvais cadrages, on choisira la mauvaise vitesse et nos photo seront floues, la mise au point sera mal faite, mais c'est comme ça ! Avec le temps on apprend de ses erreurs et c'est même ça qui nous fait avancer. Il faut accepter de se tromper, considérer l'échec comme essentiel dans son apprentissage, et à force de pratiquer on arrivera enfin à réaliser les idées qui vivent dans notre tête. Je fais de la photo depuis 2010/2011, et encore aujourd'hui je n'arrive pas à faire tout ce que je veux, parce que je suis exigeante avec moi-même, parce que mes idées sont précises, parce que je trouve que le résultat n'est jamais fidèle à mes envies, etc. Mais je vois mon évolution au fil des années et je me dis que c'est normal, c'est dans l'ordre des choses. En pratiquant, c'est rare de régresser, au contraire on ne peut qu'avancer dans le bon sens.


Pour cela il ne faut pas hésiter à s'entourer d'une communauté de personnes qui pourra nous aider et nous conseiller. J'en profite pour remercier tous ceux qui m'ont aidée à progresser en me donnant leur point de vue et des astuces techniques. Ces personnes vont avoir une importance capitale en ayant un point de vue extérieur et parfois plus d'expérience que nous, pouvant nous faire profiter de leur savoir faire.


En trouvant des personnes pour t'aider dans ton développement artistique, tu pourras grâce à elles exprimer ce qu'il y'a dans ton esprit et trouver ton inspiration avec ces gens là. Par exemple mes amis et mes soeurs m'ont toujours aidée dans mes projets photos et ont toujours joué le jeu en posant pour moi, en faisant ce que je leur demandais sans broncher et en apportant leur touche personnelle. C'est ainsi que je fonctionne aujourd'hui, j'ai mes envies en tête mais je sais qu'en fonction de la personne que je photographie, le résultat ne sera pas le même parce que c'est une collaboration et que le modèle à son rôle dans la création finale.


Donc pour conclure, il ne faut pas se concentrer sur la frustration, et lâcher prise sur l'envie de tout contrôler. Il vaut mieux chercher l'inspiration partout et s'entourer de bonnes personnes qui pourront t'aider à grandir et évoluer.


Mes copines du lycée et nos premières séances photos :)

  • S'inspirer mais ne pas copier


En plus d'avoir ces personnes qui nous entourent, je conseille également de s'inspirer d'autant de photographes possibles, avec des styles différents, pour forger son analyse de l'image et trouver sa place parmi eux. Depuis mes débuts, je suis sur les réseaux beaucoup de jeunes photographes pour alimenter mon imaginaire et ouvrir les champs des possibles. Mes préférés changent d'année en année, mais ces personnes ne perdront jamais l'admiration que j'ai pu avoir pour eux. Je parle de Théo Gosselin et sa chérie Maud Chalard, Brice Portolano, Ines Rehberger, Ronny Garcia, Jessica Kobeissi, Flou Sentimental, Solenne Javosky, Jean Philippe Lebée, Marta Bevacqua, et tant d'autres, comme des personnes de mon entourage, Cetounou, Vincent Agnes, Aurelia Faudot, Maélys Izzo, Caroline Dacker....


A mon sens c'est essentiel de s'inspirer. mais s'inspirer ne veut pas dire copier à l'identique. Tu cherches ton style, ta propre personnalité, ce n'est pas évident à exprimer mais ce n'est pas en faisant tout comme une autre personne que tu y arriveras. Tu dois tâtonner, te tromper, recommencer, mais c'est en passant par toutes ces étapes que tu pourras te trouver. Comme dans toute activité artistique, le processus est lent, il est changeant, en constant mouvement. Les résultats n'arrivent pas tout seul.


"Le talent n'existe pas, le talent c'est l'envie de faire quelque chose". Cette phrase de Jacques Brel m'a toujours influencée dans la manière de créer. Cela me pousse à me renouveler, chercher au fond de moi cette envie, cette source de création qui m'est propre. Bien sur que les images que nous voyons des autres a un impact sur nous et sur notre imagination, et que lorsqu'on admire un univers on a l'envie de le reproduire avec nos cordes. Mais justement, cet univers appartient à la personne qui est à l'origine de cette oeuvre, et cette personne n'est pas toi. Tu as ta façon de penser, ton oeil, tes propres filtres pour voir le monde. Le but est que tes clichés représentent ton monde intérieur et te ressemblent, qu'ils fassent écho à ta personnalité. Tu n'es pas là pour être la pâle copie de quelqu'un mais pour être pleinement toi à travers cet art. Trouver son style est aussi compliqué et laborieux que de trouver qui l'on est, mais cela peut justement aider à aller vers son Soi Profond. Il y aura de nombreuses remises en question, mais si tu es vraiment passionné, si tu veux t'accrocher a la photographie, tu reviendras toujours vers elle, avec de nouvelles envies et de nouvelles compétences.


Reste toi, fort et courageux, persévère, et tu trouveras enfin ta propre patte, ta place aux côtés de toutes ces autres personnes admirables et talentueuses :)

Je te souhaite un excellent début dans cet univers ! <3



N'hésite pas à partager cet article aux personnes qui veulent se lancer dans la photo ! A très vite ♥


#photographie #apprentissage #débutant #conseils #inspiration

Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-moi
  • Facebook Basic Square
  • Facebook Basic Black

© 2020 - Maxine Decker - Photographe de portrait et mariages - Vaucluse - contact@maxinedecker.com - 0681841608 - Tous droits réservés