Il fut un temps où l'on regardait tomber la poussière, les particules s'envoler dans un tourbillon festif, il fut un temps où les étoiles étincelaient dans la paume de nos mains, il fut un temps où la fête brûlait nos coeurs, où les bouches se liaient pour ne plus jamais se défaire, où les rires comblaient l'immensité du vide. Nous entendons encore les échos à l'arrière de nos têtes, dans les pensées confuses et les souvenirs saturés, nous avons encore sur les lèvres le gout sucré de l'Autre, et le corps qui se souvient d'avoir dansé sous la voute céleste. De cette extase artificielle il ne reste que la poudre aux yeux.

© 2020 - Maxine Decker - Photographe de portrait et mariages - Vaucluse - contact@maxinedecker.com - 0681841608 - Tous droits réservés